Désescalade Corée du Nord – USA

La tension entre la Corée du Nord et les USA à baissé d’un cran quand Kim a déclaré qu’il attendait d’observer encore le comportement des américains. Il a également demandé l’annulation de manœuvres conjointes Corée du Sud USA prévue le 21 Août. Trump s’est félicité de cette décision de Kim. Une pause mais probablement pas un terme.

Cédric Herrou condamné avec sursis, probablement la moins mauvaise décision pour ce type de cas, très complexe :

– il faut condamner car on ne peut pas autoriser en toute impunité le non-respect des lois,
– avec sursis car tant que la désobéissance est strictement généreuse (pas d'enrichissement, pas de mise en danger de la vie d'autrui), la justice doit rester mesurée.
Il faudrait que le code pénal se penche sur le cas des désobéisseurs civils (aide aus réfugiés, faucheurs d'OGM…).
Avant de faire de Cédric Herrou un héros il faudrait aussi sonder le fond de son cœur… en effet, comme je l'ai déjà écrit :
– on doit prendre notre part de l'accueil de la misère du monde (et à ce jour on ne le fait pas),
– mais on ne doit pas se réjouir d'accueillir le plus de migrants possible, ceux-ci seraient en général plutôt utiles dans leur pays d'origine. L'aide au développement de l'Afrique est la priorité.

Les premiers pas de Macron sur la scène internationale (suite)

Suite des premiers pas de Macron sur la scène internationale :

  • l’invitation de Trump au défilé du 14 Juillet : un coup de maître que d’acheter du Trump à la baisse,
  • la réunion des chefs rivaux libyens est également un coup bien joué. Le dossier syrien est probablement trop sensible pour être pris en main par un président juste nommé, qui n’a ni les moyens des Etas-Unis, ni ceux de la Russie. La réussite d’une initiative sur la Libye serait un bon moyen de gagner en crédibilité.

Les premiers faux pas de Macron

Macron a fait ses premiers faux pas, selon moi.

La démission du chef d’état major des armées, Pierre de Villiers, est un acte d’autoritarisme, pas d’autorité. En effet :

  • le désaccord ne portait pas sur des points stratégiques,
  • les paroles reprochées au général ont été tenus en privé.

Macron aurait dû éteindre ce feu que son équipe a laissé s’allumer.

Par ailleurs, la baisse de 5 euros des APL est un deuxième feu que Macron n’aurait pas du laisser allumer. En effet :

  • le gain économique attendu est assez faible,
  • tandis que les dégâts politiques peuvent s’avérer importants.

2 erreurs à mettre au bilan (direct ou indirect) de Macron.

Les premiers pas de Macron sur la scène internationale

Pas encore de succès, mais beaucoup de symboles réussis à mettre au crédit de Macron :

  • la conférence de presse très directe aux côtés de Poutine, l’invitation au Chateau de Versailles,
  • la poignée de main avec (contre Trump ?)
  • mais surtout l’invitation faite aux Américains qui le souhaitent de venir travailler en France sur le réchauffement climatique.

Quels pourraient être les premiers vrais succès à espérer :

  • la création d’un vrai processus de solution politique en Syrie,
  • la création d’un vrai groupe de travail entre les pays Sunnites et Chiites,
  • le problème Israelo-Palestinien ne pourrait pas être réglé pour le moment à cause du partenariat Israël USA.

Trump sort de l’accord de Paris

Jusque là on se demandait si Trump président serait plus digne que Trump candidat. Quand il essaye de mettre en place un décret anti immigration, quand il essaye d’abroger l’Obama-care on doute. Mais quand il sort ainsi de l’accord de Paris, on n’a plus de doute :

  • c’est irresponsable pour la planète,
  • c’est irresponsable pour les Etats-Unis, en effet, il vaut mieux s’imposer des normes sévères sur son territoire pour forcer/aider son industrie à innover puis gagner des parts de marché,
  • c’est irresponsable pour les Etats-Unis car c’est un abandon du leadership américain.

Trump est vraiment un abruti.

Il faut voir quelques côtés positifs :

  • Trump est le président des Etats-Unis, mais il ne peut pas empêcher des citoyens, des colllectivités, des entreprises etc de prendre le relai,
  • il offre de la place à l’Europe, si elle veut la prendre.