Quelques reflexions sur l’Europe

A l’occasion du délai que la Commission Européenne accorde à la France sur son budget 2015, quelques réflexions sur l’Europe :

D’abord l’union de l’Europe est indispensable :

  • elle a probablement permis d’éviter une nouvelle guerre sur son continent pendant la guerre froide,
  • dans une période de l’Histoire où des puissances (ré)émergent sur la planète, elle doit jouer des synergies pour ne pas cesser de peser, au moins sur son propre destin.

L’union doit-elle être fédérale ?

Elle ne peut pas l’être à 17 et encore moins à 28.

L’Union actuelle est un formidable marché commun, elle pourra difficilement être plus. Par conséquent :

  • les nations qui veulent approfondir les synergies entre leurs éléments de souveraineté peuvent s’y mettre sans attendre, en commençant par exemple par la dissuasion entre l’Angleterre et la France. Les fiscalités peuvent également converger pour que les forces des uns puissent aider à traiter les faiblesses des autres. Cette convergence ne peut, c’est évident, se faire que sur la base du volontariat de noyaux de pays qui pourraient être rejoints par d’autres. A 28 c’est le veto qui s’impose, pas l’initiative,
  • le marché commun peut lui s’étendre, directement ou par partenariats, avec les voisins proches de l’Europe : le Maghreb, la Turquie, la Russie. Bien entendu la libre circulation doit être encadrée avec responsabilité.
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s