Les premiers pas de Macron sur la scène internationale (suite)

Suite des premiers pas de Macron sur la scène internationale :

  • l’invitation de Trump au défilé du 14 Juillet : un coup de maître que d’acheter du Trump à la baisse,
  • la réunion des chefs rivaux libyens est également un coup bien joué. Le dossier syrien est probablement trop sensible pour être pris en main par un président juste nommé, qui n’a ni les moyens des Etas-Unis, ni ceux de la Russie. La réussite d’une initiative sur la Libye serait un bon moyen de gagner en crédibilité.

Les premiers faux pas de Macron

Macron a fait ses premiers faux pas, selon moi.

La démission du chef d’état major des armées, Pierre de Villiers, est un acte d’autoritarisme, pas d’autorité. En effet :

  • le désaccord ne portait pas sur des points stratégiques,
  • les paroles reprochées au général ont été tenus en privé.

Macron aurait dû éteindre ce feu que son équipe a laissé s’allumer.

Par ailleurs, la baisse de 5 euros des APL est un deuxième feu que Macron n’aurait pas du laisser allumer. En effet :

  • le gain économique attendu est assez faible,
  • tandis que les dégâts politiques peuvent s’avérer importants.

2 erreurs à mettre au bilan (direct ou indirect) de Macron.