Les premiers pas de Macron sur la scène internationale

Pas encore de succès, mais beaucoup de symboles réussis à mettre au crédit de Macron :

  • la conférence de presse très directe aux côtés de Poutine, l’invitation au Chateau de Versailles,
  • la poignée de main avec (contre Trump ?)
  • mais surtout l’invitation faite aux Américains qui le souhaitent de venir travailler en France sur le réchauffement climatique.

Quels pourraient être les premiers vrais succès à espérer :

  • la création d’un vrai processus de solution politique en Syrie,
  • la création d’un vrai groupe de travail entre les pays Sunnites et Chiites,
  • le problème Israelo-Palestinien ne pourrait pas être réglé pour le moment à cause du partenariat Israël USA.

Trump sort de l’accord de Paris

Jusque là on se demandait si Trump président serait plus digne que Trump candidat. Quand il essaye de mettre en place un décret anti immigration, quand il essaye d’abroger l’Obama-care on doute. Mais quand il sort ainsi de l’accord de Paris, on n’a plus de doute :

  • c’est irresponsable pour la planète,
  • c’est irresponsable pour les Etats-Unis, en effet, il vaut mieux s’imposer des normes sévères sur son territoire pour forcer/aider son industrie à innover puis gagner des parts de marché,
  • c’est irresponsable pour les Etats-Unis car c’est un abandon du leadership américain.

Trump est vraiment un abruti.

Il faut voir quelques côtés positifs :

  • Trump est le président des Etats-Unis, mais il ne peut pas empêcher des citoyens, des colllectivités, des entreprises etc de prendre le relai,
  • il offre de la place à l’Europe, si elle veut la prendre.

Moon Jae-In

2e élection importante de Mai : la Corée du Sud revient vers son Parti Démocrate. Probablement le meilleur choix dans cette période d’escalade Trump – Kim, après une très dangereuse vacance du pouvoir.

Sur l’Islam

Il y a 2 points qui expliquent la situation actuelle de tensions entre une partie du monde musulman et une partie de l’Occident.

  1. L’Islam, sans être par nature plus guerrière que les autres religions, est plus politique, et par endroit est très actif,
  2. Il y a la rencontre entre des personnes radicales qui cherchent une raison, et un Occident qui laisse de la place.

Démêler le chaos syrien

Certains politiques et intellectuels pensent qu’il faut tolérer Bachar et se concentrer sur la lutte contre l’organisation État Islamique car Bachar ne nous menace pas directement. C’est une double erreur : l’EI est la conséquence de Bachar, par le contraire, par ailleurs Bachar ne pourra pas reconstruire la Syrie et faire revenir les réfugiés.

Le début de la normalisation de Trump ?

Ce week-end Donald Trump a commencé à se normaliser :

  • Chine : il a reconnu la Chine unique au téléphone avec Xi Jinping,
  • Japon : il a affirmé son soutien au Japon alors que la Corée du Nord effectuait un nouveau tir de missile,
  • Russie : il assurait que les sanctions ne seraient pas levées tant que la situation ukrainienne ne serait pas résolue.

Début de normalisation ou diversion ?

Allez, je parie pour diversion.

Trump déconne vraiment cette fois

L’interdiction d’entrée du territoire des Etats-Unis s’appliquant aux ressortissants de 7 pays musulmans est la première vraie connerie de Trump pour se protéger du terrorisme. C’est inutile (l’Arabie saoudite ne fait pas partie de la liste), c’est sérieusement stigmatisant non pas pour des groupes de personnes mais pour des Etats, ça empêche de collaborer avec les autres nations, et enfin c’est probablement contre productif, car cette escalade fait le jeu de Daech.