La droite la plus stupide

C’est la droite qui organise et expose à la lumière médiatique ses divisions et sa manière grotesque de les régler. Pauvres Républicains et pauvres nous car nous avons besoin que les Républicains et les Socialistes retrouvent leur rang devant le FN et les Insoumis.

Advertisements

Catalogne

Les erreurs de Puigdemont (organiser un référendum sauvage) et Rajoy (envoyer la police) ont conduit à une escalade dont on espère qu’elle se finira sans drame.

Maintenant Puigdemont est exilé en Belgique. Les élections de Décembre ne devraient pas porter une majorité indépendantistes car :

  • d’ici là les violences policières auront été oubliées,
  • et les catalans modérés auront été refroidis :
    • par les départs d’entreprises déjà actés,
    • par la non reconnaissance de l’indépendance Catalane par l’Europe,
    • et peut-être par les difficultés des Anglais pendant les négociations du Brexit.

Dommage pour l’Espagne qui n’avait pas besoin de ça.

Les indépendantistes seraient plus inspirés de négocier, avec d’autres régions européennes, un status et des pouvoirs spécifiques pour les régions en général, voir pour les Régions les plus riches et puissantes.

Le 19è Congrès du PCC

Le 19è Congrès du Parti Communiste Chinois n’a pas été l’occasion d’une plus grande transparence de la gouvernance chinoise, et c’est dommage car elle fait face à de nombreux défis et devoirs. Au contraire, Xi Jinping a resseré son emprise en ne mettant pas en avant de successeur potentiel. Dans cinq ans il devrait entamer un troisième mandat (pour la première fois dans l’histoire de la Chine Communiste).

La Chine est à la croisée des chemins depuis quelques temps :

Assainissement de son économie :

  • la croissance du marché intérieur ne décolle pas,
  • l’éclatement de la bulle de la dette menace toujours,
  • les surcapacités ne sont pas résolues,
  • pas de perspective claire que la Chine ne sombrera pas dans le piège du revenu intermédiaire.

Ouverture politique :

  • aucun signe d’ouverture, après avoir laissé Liu Xiaobo mourir.

Inclusion dans le Monde :

  • pas de message au Monde, ni au Pacifique, sur le rôle que la Chine veut tenir,
  • elle ne résoud pas la crise nord-coréenne,
  • elle met silencieusement la main sur les eaux qui l’entourent,
  • elle multiplie les investissements dans le Monde,
  • son influence dans le Monde (elle n’est plus strictement un émergent) implique des devoirs (surtout dans un Monde instable en plusieurs endroits) qu’elle n’assume pas.

Les premiers faux pas de Macron

Macron a fait ses premiers faux pas, selon moi.

La démission du chef d’état major des armées, Pierre de Villiers, est un acte d’autoritarisme, pas d’autorité. En effet :

  • le désaccord ne portait pas sur des points stratégiques,
  • les paroles reprochées au général ont été tenus en privé.

Macron aurait dû éteindre ce feu que son équipe a laissé s’allumer.

Par ailleurs, la baisse de 5 euros des APL est un deuxième feu que Macron n’aurait pas du laisser allumer. En effet :

  • le gain économique attendu est assez faible,
  • tandis que les dégâts politiques peuvent s’avérer importants.

2 erreurs à mettre au bilan (direct ou indirect) de Macron.

Les premiers pas de Macron sur la scène internationale

Pas encore de succès, mais beaucoup de symboles réussis à mettre au crédit de Macron :

  • la conférence de presse très directe aux côtés de Poutine, l’invitation au Chateau de Versailles,
  • la poignée de main avec (contre Trump ?)
  • mais surtout l’invitation faite aux Américains qui le souhaitent de venir travailler en France sur le réchauffement climatique.

Quels pourraient être les premiers vrais succès à espérer :

  • la création d’un vrai processus de solution politique en Syrie,
  • la création d’un vrai groupe de travail entre les pays Sunnites et Chiites,
  • le problème Israelo-Palestinien ne pourrait pas être réglé pour le moment à cause du partenariat Israël USA.

Les leurres de LR

Depuis hier les principaux membres de LR sont hors sujets :

  1. ceux qui appellent à répondre à la main tendue seraient avisés de se souvenir qu’on peut tout à fait piloter un gouverner dans le dos du premier ministre,
  2. ceux qui appellent à s’opposer à cette main tendue au nom de la survie de leur parti seraient aviser de ne pas oublier que les français se fichent des partis politiques et ont en horreur ceux qui y font leur carrière.

À ce stade on ne doit parler que de l’intérêt de la France et des Français, et de projet.