La fin d’une époque

Cette présidentielle est bien la fin d’une époque.

Il semble qu’il n’y ait plus qu’une minorité de français qui soit prête à continuer avec des professionnels de la politique qui sont là depuis des lustres, quel que soit leur talent. Quand en plus on apprend qu’ils sont assoifés d’argent, on n’en peut plus. C’est une bonne chose.