Les mauvaises manières de Valls & la fin du socialisme

Décidément Valls est bien représentatif de la classe politique actuelle : médiocre.

Il braconne au PS alors qu’il n’a rien à y faire. Il sort François Hollande sans avoir de plan derrière (sa défaite à la primaire était écrite). Il trahit sa parole. Enfin il nous fait un coup de chantage au FN (que ne l’a t’il fait pendant la primaire ?).

Est-ce la fin de socialisme ? C’est probablement le début d’une longue hibernation. Hamon va se prendre une claque, et personne à l’intérieur du PS n’aura la carrure de le réveiller. Macron et Mélenchon lui prendront des parts de marché importante, et Hamon n’a pas d’ambition au delà de la gestion de sa petite entreprise de philosophie.

34 jours avant la Présidentielle

Marine Le Pen est toujours au plus haut.

Fillon est nettement distancé par Macron.

C’est Mélenchon qui semble s’installer derrière.

Hamon semble promis à la cinquième place.

Fillon histérise la présidentielle, c’est coupable.

Hamon ne fait pas le boulot, et laisse le PS imploser.

Heureusement qu’on a Macron, et pas seulement Le Pen, comme porte de sortie du dégagisme.

On peut douter que Macron redonne sa confiance en soi et du sens à la France. Il sera probablement un bon gestionnaire. Aux jeunes talents de la droite de faire leurs preuves dans les Régions. Au PS de se reconstruire.

Benoît Hamon vainqueur de la primaire de la gauche

Benoît Hamon a remporté la primaire de la gauche.

Le nettoyage politique continue donc. Hamon n’a aucune chance pour la présidentielle, il n’emporte que le PS, et l’envoie pour longtemps dans l’opposition.

Valls a perdu son pari. Il aurait mieux fait de laisser le PS aller dans le mur, tant pis pour lui.

C’est un nouvel obstacle qui s’efface sur le chemin de Macron, tandis que Fillon est affaibli par le Pénélope Gate. Sauf que : avec qui pourrait il gouverner ? On ne voit pas vraiment… Quel projet ? On n’en sait toujours rien. Et enfin, avec quelle majorité législative ? La question est la même pour tous : derrière la Présidentielle il faudra gagner les Législatives.