“Suicide” de Marine Le Pen en direct

Marine Le Pen s’est suicidé politiquement en direct hier soir. Finalement elle révèle qu’elle ne veut pas du boulot de présidente, elle ne souhaite que vivre du rejet des hommes politiques. Rappel : il n’était pas mon premier choix, mais heureusement que Macron était là pour qu’on ait une autre fin que Marine Le Pen au dégagisme.

Advertisements

Résultats du 1er tour de la présidentielle

Soulagement, le 2è tour n’est pas Mélenchon – Le Pen. Le Pen n’est même pas en tête.

Fillon est, comme attendu, la nouvelle victime du dégagisme. Macron a la chance d’avoir été là au bon moment (et le mérite d’avoir eu le culot de créer son parti). On ne saura jamais, mais nous-même avons peut-être la chance qu’il y ait eu une alternative à Le Pen.

Maintenant, à Macron d’essayer d’avoir une majorité, ou au moins un parti avec lequel s’allier pour avoir la majorité (l’UDI et le PS probablement). Aux jeunes des Républicains et du PS de prendre la main dans leur maison.

Enfin à Macron de se présidentialiser (son discours de victoire du 1er tour était déplacé, sur le fond (pas de contenu) que sur la forme (Brigitte Macron n’avait rien à faire sur scène, et le discours était trop long)).

34 jours avant la Présidentielle

Marine Le Pen est toujours au plus haut.

Fillon est nettement distancé par Macron.

C’est Mélenchon qui semble s’installer derrière.

Hamon semble promis à la cinquième place.

Fillon histérise la présidentielle, c’est coupable.

Hamon ne fait pas le boulot, et laisse le PS imploser.

Heureusement qu’on a Macron, et pas seulement Le Pen, comme porte de sortie du dégagisme.

On peut douter que Macron redonne sa confiance en soi et du sens à la France. Il sera probablement un bon gestionnaire. Aux jeunes talents de la droite de faire leurs preuves dans les Régions. Au PS de se reconstruire.